Paroisse EPC Zoétélé Rév Simon Pierre NGOMO Paroisse EPC Zoétélé Rév Simon Pierre NGOMO
  ACCUEIL   ORGANISATION   CHAPELLES   PRIERES   SANTE   EDUCATION   PROJETS   EPC    
   
Menu principal
Les Chapelles
Les Chorales
::  : ENSEIGNEMENT LA REFORME.
Posté par rosbi le 14/5/2009 13:40:00 (1690 lectures) Articles du même auteur

Réforme vient du mot latin « Reformare » et signifie, donner une meilleure forme, une meilleure vie, corriger, améliorer, amender, redresser, Il implique en se sens supprimer ce qui est nuisible. La réforme est donc un changement opéré dans un cadre en vue d’une amélioration. Le chrétien réformé est donc en général un protestant, car la réformation elle-même est un mouvement de protestation contre tout abus qui s’oppose ou qui limite l’expression libre de le foi en Jésus Christ;

Elle vise à libérer l’esprit de l’homme de toute emprise mondaine afin qu’il se remplisse de l’Esprit de l’Agneau de Dieu et vive la vie en abondance. En ces temps de Néo-réformation qui s’opère au sein de l’Eglise presbytérienne camerounaise au Cameroun, nous aimerions bien savoir ce que sera le réformée de cette Eglise,qu’est-ce qui le différenciera des autres chrétiens ? Que gagne le chrétien à se réformer ? Voilà autant de questions et bien d’autres auxquelles il faut répondre.

QU’EST-CE QU’UN REFORME ?

Au temps de Martin Luther, quand la réforme subissait les coups de ses détracteurs, Luther et les siens avaient écrit une célèbre protestation qui a été considéré comme étant l’essence même du protestantisme. Les protestations ne prétendaient pas seulement aux droits de croire et de pratiquer leur foi, mais aussi celui d’exprimer librement ce qu’ils estimaient être la vérité, et ils contestaient aux prêtres et aux magistrats de les en priver. En ce sens, les protestants déclaraient que si le TOUT-PUISSANT appelle un homme à la connaissance, cet homme est libre et a droit de recevoir cette connaissance, de l’exprimer et de l’expérimenter.

Le Chrétien réformé est celui que la parole de Dieu a touché et qui veut suivre cette parole pour la vivre pleinement, afin que par elle tout son être soit corrigé, redressé sanctifié et rendu conforme à l’image de Jésus-Christ.

Si la réforme c’est corriger ou améliorer, cette réforme commence par les individus qui l’embrassent ; tout leur être corrigé amélioré. Le réformé laisse donc tout son être passer aux rayons épurateurs du Saint Esprit et de la parole. Il doit permettre la régénération, la nouvelle naissance de son être entier (Jn.chap.3 :3) Jésus dit justement qu’on ne met pas du vin nouveau dans des vieilles outres ( Mat.chap 9 :17 ).

La réformation étant une opération du saint Esprit,elle fait donc du fidèle réformé,un homme ou une femme disposant d’une nouvelle vison évangélique et une nouvelle vison de la vie .Et pour que cela soit possible ,son âme doit être régénérée( Jn chap.3.3) ;car pour voir ou connaître le royaume des cieux, l’intérieur de l’homme doit être épuré du mondain car le monde ne peut recevoir l’Esprit saint( Jn,6 :17) Or c’est lui qui vivifie ( Jn .6.63)C’est lui qui régénère .La première marque du Chrétien réformé c’est qu’il est animé du Saint Esprit pour désirer la parole de Dieu. Pour la vivre, pour chercher la force de Dieu, et pour rejeter ou combattre le mal.

Bref le fidèle réformé est un chrétien dont le Saint Esprit a touché le cœur et qui porte en lui les aspirations spirituelles, évangélistes et célestes de cet Esprit pour transformer le monde.


II- LE FIDELE PEUT-IL CONTOURNER LA REFORME ?

Nous affirmons que tout au long de l’histoire de l’Eglise,il y a eu des réformes ou des révisions de la marche de l’Eglise. Et si Dieu met à part un peuple, c’est pour glorifier son saint nom au milieu d’une génération perverse, maudite et condamnée. Dieu est saint et recherche la sainteté et se la crée lui-même au milieu de l’insanité en se choisissant les hommes et les femmes qu’il bénit. Mais si un peuple que Dieu a choisi se pervertit, sa perversion s’élève comme un mur, une barrière entre Dieu et ce peuple.

En effet Dieu dit : « non la main de l’Eternel n’est pas devenue trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, mais ce sont vos fautes qui mettaient une séparation entre votre Dieu et vous ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » ( Esaie ;19 :1-2) . Or Dieu se rapproche de l’homme pour le bénir à travers sa communion. C’est ainsi qu’il faut comprendre l’Eglise du seigneur,c’est le cadre où Dieu donne la vie et la vie en abondance ( Jn ; 10 :10) . Si donc ce cadre se souille, se perverti et s’enténèbre la lumière de Dieu disparaît,il n’y a donc dès lors plus de bénédictions pour le fidèle qui y loue .En effet Dieu dit à l’Eglise d’Ephèse que si elle ne se répand pas ,il lui retire sa présence ( app .2.5). Le chrétien gagne donc à adhérer à la réformation de son Eglise. S’il compte sur Dieu pour être béni il ne saura contourner la réforme, car c’est le cadre propice de sa bénédiction.

Une Eglise qui a rétrogradé dans la foi et la spiritualité n’est pas propice à la bénédictions de ses fidèles ; car même la bénédiction qu’invoquent ses pasteurs est maudite par Dieu ( Mal. 2 :1-2). Alors si le chrétien est conscient du mal de son Eglise et du danger qu’en court ses membres,il ne ferra que prier Dieu pour qu’il redresse son Eglise.

Une Eglise qui s’ouvre à la réforme est une Eglise qui se repent des ses mauvaises œuvres pour accéder à la vie du Christ et jouir de l’onction de son Esprit qui apporte la joie,la paix, les guérisons,les délivrances, e.t.c. ( Lc.4 :18-19).Le gain ou bénéfice du fidèle reformé c’est que son cadre jouit de toutes les dispositions pour sa bénédiction et son plus grand épanouissement.


III- QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DU CHRETIEN REFORME ?

Il nous faut d’abord préciser que chaque réforme a son but, même si toutes visent le même but dans App.6-7 Jean parle d’un déploiement extraordinaire l’Ange faisant un appel à la crainte de Dieu,une invite à le glorifier, à l’adorer,. C’est le fond de toutes les réformes. Au milieu des générations dont les coeurs s’éloignent de Dieu ; cet Evangile éternel appelle à une vie que Dieu agrée. La la première caractéristique du réformé c’est la crainte de Dieu.


III.-1-.LA CRAINTE DE DIEU

En Hébreu,la crainte a deux mots :-YIRAH- qui signifie le respect,et –PAHAD- ( la peur) . La criante de Dieu qui est fondamentale dans la foi de L.A.T est le respect qu’a l’homme pour son Dieu. Ce respect n’est pas celui que la terreur respire, mais plutôt celui que l’Esprit Saint suscite (inspire) pour que le croyant s’attache à son Dieu, l’aime et lui obéisse ; c’est cette crainte de Dieu qu’inspire la haine du mal. Elle est le commencement de la sagesse (qui est elle-même l’habileté mentale à s’adapter aux circonstances) (Pr.9 :10).

Généralement quand le N.T parle de la crante de Dieu parmi les disciples, c’est pour relever la peur qu’ils avaient à se laisser tenter par le mal.( ac.10. :2). Elle incite et stimule donc la sanctification sans la quelle nul ne verra Dieu ( Hé ;12 :14) et l’amour fraternel ( 2cor ;7.1) qui est l’identité remarquable des chrétiens ( Jn ; 16.12,17 ;Ro ;12.9 )..

Face à une société qui relative tout même l’autorité de Dieu, le fidèle réformé doit manifester la crainte de Dieu en s’éloignant du mal ; en se sanctifiant ( APP, 22 :9 ) ,en évitant le mal face à l’égoïsme ,il doit manifester la charité, l’amour fraternel.. Cette crainte doit susciter la glorification de Dieu.


III.-2-. LA GLORIFICATION DE DIEU.

Le chrétien réformé est un réformateur ; il cherche toujours à transformer tout au tout de lui. Mais cette transformation vise à satisfaire, faire plaisir à Dieu. Toute sa vie, il doit faire plaisir à Dieu. C’est Dieu qui doit être à l’honneur de toutes ses pensées, de tous ses sentiments, toutes ses entreprises et de toutes ses actions. A ce sujet Paul dit : « soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. » ( 1Cor ;10.31 ) et (Eph 5 : 10 :11)
Tout faire pour la gloire de Dieu, c’est tout faire en l’honneur de Dieu, c-a-d pour le bon plaisir de Dieu. Notre vie ne doit pas déshonorer Dieu mais toujours témoigner sa sainteté, sa puissance sa grandeur, c’’st pourqoui il exhorte d’éviter d’être une occasion de chute pour l’Eglise de Dieu (1 cor ;10 :32) . Au cœur de cette génération perverse et méchante, tout la création attend avec ardent désir la révélation des fils de Dieu ( Rm. ; 8 :19 ) . En effet le monde corrompu et soumis au péché espère voir en nous la possibilité de vivre en Dieu et de resplendir par lui . Voilà en quoi nous sommes le sel et la lumière du monde (Mt ; 5 :13 ) . Dieu nous a imbibés de sa gloire et celle-ci doit être reflétée dans tout ce que nous faisons (1Cor ;3 :18 ) . Et nos actes doivent toujours être précédés par la question : ‘ En quoi Dieu est-il glorifié en ce que je voudrais faire ?’ Le chrétien reformé doit cesser de vivre pour lui ; cesser de faire plaisir aux hommes ; satisfaire les convoitises mondaines de la chair qui sont inimitié à l’Esprit Saint (Gal. ; 5 :16-17 ) . C’est ainsi qu’il lui sera possible d’adorer l’Eternel.


III-3- L’ADORATAION DE DIEU

Le réformé est l’adorateur du Dieu très haut et TOUT –PUISSANT. Adorer vient du mot Latin ‘ ORARE’ et signifie primitivement prononcer une formule rituelle, une prière, un autre mot Latin est traduit par adorer c’est ‘ ADORARE ‘ qui signifie élever la prière au suprême. En Hébreux, le mot CHAHAT que L’A.T. emploie plus de 170 indique les gestuelles de la prosternation (FACE CONTRE TERRE) De l’abaissement total devant le suprême.

Adorer Dieu revient donc d’abord à reconnaître, et à accepter la suprématie de Dieu. Le réformé rejette donc toute autre force mystique toute autre divinité que Dieu révélé en Jésus-Christ seul présent dans l’Eglise par le Saint Esprit. Il combat toute forme d’idolâtrie, et la dénonce même. Il doit veiller à ce que seul Dieu soit adoré à travers son fils et ne doit prendre part sous aucune manière à l’adoration d’autres dieux. C’est dire que le fidèle réformé est un craignant Dieu, un possédé de Dieu ; car pour adorer il faut pouvoir aimer ( Deut ;6 :5 ).

Ainsi plein d’amour pour Dieu, le chrétien réformé cherchera toujours la face de Dieu à travers les prières de touts sortes, afin que celle-ci brille sur lui (PS ; 4 ;6 :7 ) . Il faudra qu’il fasse de toutes sortes de prières, mais par l’Esprit et en toutes circonstances ( Ep 6 : 18 ;/ 1tim ;2 :8/ Lc21 :36 ) .
Il faut que le réformé soit baptisé de l’Esprit Saint car ce n’est que dans l’Esprit qu’il pourra adorer Dieu de façon agréable ( Jn 4 ) . et il devra briller veiller à ce qu’en lui le Saint Esprit ne soit pas attristé par la mondanité (Es ;.63 :10/ Ep ;4 :30 ) de peur que qu’il ne soit pas abandonné et livré au malin ( 1samuel. ; 16 :14 ) . Tous peuvent prier et adorer ; mais l’adoration et la prière du réformé d’identifient par la manifestation, l’action, ou l’opération du Saint-Esprit.

Il ya eu un prêtre Anglican qui a connu deux vies dans son ministère pastoral :
Il fut d’abord prêtre dans l’eglise Anglicane – un prêtre comme tous les autres - ; puis, un jour l’Esprit le mit à part, c’est alors que John WESLEY Devint un prêtre manifestant la puissance de Dieu par les délivrances et les guérisons diverses ; il fut obligé de quitter cette Eglise et de créer une autre pour obéir à l’Esprit Saint. C’est donc dire que le fidèle réformé doit s’attendre à subir toutes sortes d’adversité, car l’Esprit qui est en lui est une force destructrice de tout ce qui est de Satan :On ne saura donc aucunement être réformé et idolâtre ; car Jésus-Christ et Satan ne sauraient cohabiter une même maison.. Que gagne donc le chrétien à adhérer à la réforme.


IV- CE QUE GAGNE LE FIDELE REFORME.

Nous pouvons déja dire qu’en général le fidèle réformé est un chrétien qui tient à obéir à la voix de l’Eternel pour observer tous ses commandements ( Deut ,28 :1 ) il tient à se conformer à l’image de Jésus-Christ son frère ainé. C’est un homme ou une femme qui Dieu aime particulièrement, et sur qui il veille et sa présence est effective dans sa vie : Dieu habite en ceux qui lui obéissent ( Jn ; 14 :21,23 ) et les fortifie ( 1 Jn.4 :4 ). Voici donc ce l’Eternel proclame au sujet du réformé, dans ( Deut 28 ;13-14) « L’Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas , lorsque tu obéiras aux commandements de l’Eternel ton Dieu….Et que tu ne t’écarteras pas ni à gauche, ni à droite de tous les commandements… pour te rallier à d’autres dieux et pour rendre un culte »
C’est dire qu’en se réformant, le fidèle se dispose à vivre avec la bénédiction de Dieu. Si le peuple que Dieu veut à lui se détourne de lui, Dieu dit ceci : « Tu seras maudit dans la ville et tu seras maudit dans la campagne » ( Deut ;28 :16 ». Même lorsqu’il priera, sa prière sera une abomination devant Dieu. ( Prov ;15 :8 ;21 :27) et lorsqu’une communauté, ou un prêtre ou un pasteur visera autre chose que l’honneur de Dieu, la bénédiction que celui-là dira se transformera en malédiction par l’Eternel( Mal,2 :1-2 ) .Tout homme veut le bonheur, le chrétien lui ne l’attend que de Dieu ; et pour en jouir, il doit lui plaire et se laisser toujours transformer par le renouvellement de l’Esprit Saint .


CONCLUSION

Satan a investi ce monde, il a même investi l’Eglise qu’il veut simplement profaner ; Or une Eglise profane ne peut rien attendre Dieu, et un chrétien profane ou mondain ne peut être béni de Dieu . Il doit s’améliorer, se corriger, se redresser et se conformer à Jésus-Christ, à sa parole ;il a en cela d’être revêtu du Saint Esprit pour afficher ces caractéristiques de craignant Dieu, de glorificateur de Dieu , et d’adorateur de Dieu. Un tel chrétien est une puissance, une forteresse que Dieu tient dans sa main l’honore et le glorifie. Notre responsabilité est qu’aujourd’hui nous n’avons plus à regarder derrière, vers nos parents et grands parents, car notre mission est différente de la leur. A cet effet Ellen G.WHITE dit : « Nombreux sont encore de nos jours ceux qui s’attachent aux coutumes et aux traditions de leurs pères. Quand le Seigneur leur envoie les lumières, ils les refusent par ce que leurs pères n’en ont pas joui. Oubliant qu’ils ne vivent pas au temps de leurs pères et que leurs devoirs et leurs responsabilités ne sont pas les mêmes. Ce ne sont pas nos pères, mais les oracles de Dieu qui doivent déterminer notre devoir. (La tragédie des siècles, P.172 ) . Laissons-nous donc déterminer par ce que la parole de Dieu nous recommande pour notre société, notre pays et l’Eglise de ce pays.
Puisse Dieu nous fortifier et nous éclairer par le nom de Jésus-Christ. Amen

Le Licenciât ETO’O Louis Martial

Note: 9.00 (1 vote) - Noter cet article -


Autres articles
5/6/2014 6:16:14 - PROGRAMME CROISADE
5/6/2014 5:15:06 - TEMPS FORTS DE LA CROISADE
5/6/2014 4:43:35 - CROISADE DE PENTECOTE
19/3/2014 1:25:08 - pKdJSqraEiMEESRsJ
19/3/2014 1:25:00 - JZoPGXokOyxvJEddX

MUSIQUE
VIDEOS
ALBUM PHOTOS
Connexion
Nom   Montant   Date
Nouveaux membres
IrishEagl 1/2/2013
ZbZMQ2kmqE 1/2/2013
JonasLira 1/2/2013
CallumAge 31/1/2013
MarjorieW 31/1/2013
Musiques & Photos
09 Zeze Jom Les colombes de Bonamoussadi Album inconnu (06 10 2006 16 17 09) Chorale.wma
Jame Bia_Akamba O. Julien_Chorale Les Chanteurs Du Messie Volume 2 - Enyin e so ya.mp3
concert_corneillet433.jpg


 
ENSEIGNEMENT LA REFORME. - -
www.serial-weber.com